L'origine, ce qui nous lie

Ce film est né de nos sensibilités, plusieurs histoires s’y entremêlent.

La première, c’est celle de Marion : pendant quatre ans, elle a travaillé dans un  institut de recherche analysant les impacts économiques des changements climatiques. De cette expérience, elle a pu appréhender la complexité des défis à relever du fait de leur entremêlement avec les enjeux économiques, sociaux, géopolitiques,  migratoires ou encore de santé. Progressivement, elle a ressenti la nécessité de sortir de cette bulle « recherche » afin de mieux comprendre pourquoi il est si difficile d’intégrer la réalité de ces changements.

Nous avons grandi avec une crise écologique qui s’aggrave, entendu des milliers d’informations sur le sujet et été confrontées à des images catastrophiques. Pourtant, commencer à agir pour renverser la vapeur n’est pas facile.

Pour tenter de comprendre cette dissociation, elle a souhaité par une marche au long cours questionner ce qui nous lie les uns aux autres, à la Nature, au Vivant. Revenir à la source et prendre du recul sur un mode de vie ambigu qui compromet la biodiversité et la vie sur Terre.

Cheminer en collectif

Cette exploration ne pouvait être qu’une aventure collective.
Partir à plusieurs à la rencontre de femmes et d’hommes qui sont passés à l’action.

Réfléchir ensemble pour sortir de nos propres cadres et limitations. S’ouvrir à d’autres façons de penser pour faire évoluer la nôtre. Très vite, l’envie de partager cette expérience à plusieurs fut évidente. C’est là que son histoire croise celle de Klervi et Angélique.

 

Avec Klervi, nous partageons une vision du monde et du collectif similaire. Son engagement, sa créativité, sa délicatesse offrent un terreau immense à la mise en pratique quotidienne de sa façon de voir le monde.

 

Angélique est l’illustration même du mot détermination. Rien n’est impossible quand elle l’a décidé. Aventurière solo qui va toujours plus loin dans l’exploration de ses capacités, dans la découverte de qui elle est, elle est source d’inspiration.

 

Dans cette petite équipe, nos façons de voir le monde et nos approches sont différentes, mais nous avons en commun cette sensibilité au Vivant qui est ancrée profondément dans nos vies.

Les lieux

4 départements traversés :
les Hautes-Pyrénées,
la Haute-Garonne, l’Ariège
et les Pyrénées-Orientales,
et même dans ce dernier, en jouant les funambules sur la frontière espagnole.

C’est par ce tracé singulier d’environ 400 km que le documentaire a trouvé ses repères et son quotidien.

 

Notre périple a débuté dans la vallée de Cauterets, au cœur du Parc national des Pyrénées, dans les Hautes-Pyrénées. Il s’est achevé dans la Forêt de la Massane, une forêt ancienne d’hêtres en libre évolution, dans le massif des Albères, sur la commune d’Argelès-sur-Mer. 

Ce tracé passe par les lieux où habitent nos rencontres. Il emprunte principalement le GR10, quelques sections de la Haute Route des Pyrénées ainsi que des sentiers et chemins de randonnées moins connus.